Les pathologies majeures du sommeil et leurs solutions

L’être humain est réglé comme une montre avec un cycle de 24 heures. Le tiers de ce temps devrait être pour le sommeil. Seulement, de nombreuses personnes n’ont pas la chance d’avoir une nuit réparatrice toutes les nuits. Divers troubles peuvent dérégler le rythme circadien ou dégrader le sommeil. Ils ont en commun de nuire à la qualité de vie. La personne devient irritable. Ayant mal dormi, elle souffre de somnolence et de fatigue chronique. Sur le long terme, les pathologies finissent par avoir des conséquences beaucoup plus graves, voire fatales. Apprenons-en davantage à travers les prochaines lignes.

Les principaux troubles du sommeil

L’insomnie reste probablement le trouble du sommeil le plus connu au monde. A un moment ou un autre, nous avions tous connu cette expérience. Cela dit, une personne n’est insomniaque que lorsqu’elle a des difficultés à s’endormir plusieurs nuits par semaine. Puis, il existe différentes déclinaisons de la même pathologie.
Il sera question d’insomnie aigüe si la personne n’arrive pas à dormir à cause d’une épreuve telle que le deuil d’un proche, la perte d’un emploi ou un divorce.
Les médecins parlent d’insomnie idiopathique lorsque le patient n’arrive pas à s’endormir au bon moment. Il s’agit alors d’un dérèglement qui survient dès l’enfance.
Puis, il y a aussi l’insomnie issue d’une maladie sous-jacente. Une personne ayant un foie chargé aura un peu de mal à s’endormir. D’autres causes sont liées à l’environnement ou à l’alimentation. Dormir avec la télévision allumée peut influer sur la qualité du sommeil. L’alcool, le café et un repas indigeste peuvent aussi nuire à l’endormissement.
En plus de l’insomnie, il y a aussi les réveils nocturnes. Certains dormeurs seront même sujets au somnambulisme.
Le ronflement excessif se considère aussi comme un trouble, surtout lorsqu’il s’accompagne d’une apnée du sommeil. Pendant quelques secondes, la personne s’arrête de respirer. Cette désagréable expérience est généralement suivie d’une phase de microréveils.
Le bruxisme constitue également une pathologie récurrente. Le dormeur grince les dents au point de déranger les autres et d’abîmer ses molaires.
Les médias n’en parlent pas souvent, mais l’hypersomnie est aussi une véritable maladie. C’est le cas d’une personne qui dort tout simplement beaucoup plus que de raison.
Dans la variante dite hypersomnie psychogène, le patient souffre également d’autres troubles psychologiques, dont la bipolarité.
A noter que les personnes hypersomniaques souffrent le plus souvent du syndrome de Kleine-Levin. Cette pathologie se reconnaît par des excès dans de nombreux domaines. Les victimes dorment beaucoup, mangent énormément et auront parfois une libido débordante.

S’attaquer aux origines des troubles

Un trouble de sommeil vient généralement d’une cause connue. Pour les personnes qui traversent des épreuves particulièrement difficiles, le soutien de l’entourage et des proches permettra de tout surmonter. Pour ceux qui sont endeuillés, rester occupé toute la journée aide déjà à améliorer la qualité du sommeil. En plus du soutien psychologique et d’une meilleure hygiène de vie, l’alimentation adaptée aide à retrouver un bon rythme circadien. Les personnes qui se sentent tendues doivent inclure un apport vitaminique plus important à leur régime. Il faudra également refaire la réserve de magnésium avec des fruits tels que la banane. Le sommeil ne résout pas un problème de chômage, mais la personne devrait se résigner à continuer à dormir normalement.
Pour ceux dont le manque de sommeil est dû à une surcharge du foie, il faudra songer à suivre une cure de détoxification. Il faudra mettre l’organe au repos pendant quelque temps. En effet, il est chargé de capter, à la manière d’une éponge, toutes les toxines qui passent à travers le corps. A un moment ou un autre, le foie sera saturé et demande une détoxification.
Les problèmes tels que l’apnée du sommeil viennent généralement d’un surpoids. Il faudra alors penser à faire un régime.
Pour le bruxisme, il faut consulter un médecin et éventuellement porter des gouttières pour faire moins de bruit.
Tout le monde doit comprendre que le stress empêche de dormir convenablement. Ce serait préférable de faire le vide dans la tête avant de se coucher. La pratique d’activités physiques régulières devrait aussi résoudre une grande partie des troubles du sommeil.
Il convient aussi de noter qu’il existe des pathologies qui demandent une prise en charge par des professionnels. C’est notamment le cas de la narcolepsie où le patient s’endort brusquement en pleine journée. Cette maladie s’accompagne d’une ribambelle d’autres troubles dont la paralysie du sommeil. Pendant quelques secondes, la personne est éveillée. Elle ouvre les yeux en sortant du sommeil, mais ne peut pas bouger.

Les astuces et les solutions médicales pour mieux dormir

Les sites https://www.sommeilderoi.com informent sur les astuces pouvant améliorer le sommeil. L’un des conseils de base est d’adopter une meilleure hygiène de vie. Il faut dans ce cas suivre une alimentation équilibrée. Le repas du soir devrait être léger et pris 2 heures avant l’endormissement. La chambre à coucher est idéalement sombre et sans le moindre appareil électronique. En effet, les écrans ont pour effet de dégrader la qualité du sommeil. Les témoins lumineux sont aussi à proscrire. Au lieu de s’attarder sur Facebook, il vaut mieux lire un bon livre de chevet. Il ne faut pas en effet oublier que l’hormone du sommeil est produite dans l’obscurité. La pièce dans laquelle le dormeur se trouve devrait être la plus calme possible et à l’abri des bruits. En ce qui concerne la literie, la qualité de l’oreiller et du matelas a directement une répercussion sur celle du sommeil.
A ce jour, les meilleurs médicaments pour dormir contiennent des molécules de synthèse similaires à l’hormone du sommeil naturellement sécrétée par le corps. En plus d’endormir, ces médicaments ont pour rôle de réguler le rythme circadien. De cette manière, la personne sera complètement éveillée le jour. La nuit, son corps sera disposé à passer au moins 7 heures de sommeil réparateur.
A noter que chaque trouble a sa solution respective. Les personnes anxieuses devront par exemple prendre une cure de vitamine B avec du magnésium. Ces éléments permettront d’atténuer leur nervosité. Dans le cas de l’apnée du sommeil, la solution consiste à résoudre la maladie sous-jacente. Outre le surpoids, les anomalies au niveau du larynx peuvent aussi être en cause. Parallèlement, la personne pourra suivre un traitement dans une clinique spécialisée. Elle sera placée dans une unité de soin pour être observée. L’équipe médicale suivra de près les différents paramètres grâce à des électrodes placées sur le patient. Il sera essentiel de connaître si la personne peut entrer dans la phase de sommeil profond. Pour aider le patient à surmonter l’apnée involontaire, il portera un masque. Ce dispositif envoie un flux d’air continu qui dégage les voies respiratoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *