Sport et montée d’adrénaline : seulement des bienfaits pour le corps ?

Lassé par la routine, il arrive parfois d’avoir envie de briser les chaînes et de chercher des activités qui vont faire vibrer les sens et intensifier les émotions. C’est le cas pour les sportifs à la recherche de sports extrêmes pour faire monter leur adrénaline. Ils parlent souvent de bonheur parfait après cette boule au ventre qui, en s’explosant, mène vers le septième ciel. Alors, une fois qu’ils ont goûté à cette sensation forte, ils en deviennent accros. Cette addiction n’est pas toutefois sans risque, car la montée d’adrénaline a aussi des effets néfastes sur la santé.

Sport extrême : la sécrétion d’hormone de stress

La poussée d’adrénaline doit se mesurer à l’entraînement et à l’expérience du sportif. Certains sports extrêmes ne doivent pas être pratiqués sans une préparation et si vous vous y exposez la première fois, votre corps peut ne pas s’en remettre. C’est le cas si vous vous apprêtez à tomber du haut d’une falaise à des centaines de mètres d’altitude, les pieds noués à une corde, alors que vous n’avez jamais fait ce genre de saut, même dans une piscine. Cela va provoquer une très forte sécrétion d’hormones de stress et qui peut faire exploser la tension artérielle, le malaise cardiaque sera inévitable.

La montée d’adrénaline peut être néfaste pour les neurones du cerveau

En plein surf, lorsque vous êtes pris de panique à l’idée que les vagues vont peut-être vous engouffrer ou lorsque vous êtes dans les airs en train de faire une chute libre, car le parachute ne se déclenche pas, l’état de stress va se démultiplier au point de dysfonctionner les neurones du cerveau. Cette situation produit un effet négatif sur la mémoire, ce qui provoque un état d’anxiété permanente ou des troubles mentaux si vous n’êtes pas en mesure de surmonter l’épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *